L’immigration massive : l’instrument d’un chaos social programmé

Depuis plusieurs années, la France voit l’arrivée d’immigrants augmenter considérablement. C’est à se demander si les frontières existent encore… Mais bon, pour les grands penseurs gauchistes, les frontières ça ne sert à rien. Et pourquoi il y a une immigration si forte ? Et pourquoi doit-on l’accepter ? Et bien, si on écoute l’idéologie dominante promue par des politiques, des artistes, des « penseurs » ou des associations, il s’agit d’hommes, de femmes et d’enfants qui fuient leur pays en guerre. Ils ont beaucoup souffert et comme les occidentaux sont plus développés et « privilégiés », ils se doivent de laisser entrer toute la misère du monde. La France n’est pas submergée, les migrants ne vont pas rester, c’est un devoir d’humain… Et même le Pape François se met à promouvoir ce discours, il reste dans la logique de Vatican II et de l’Église mondialiste.

Pour nous faire culpabiliser de ne pas vouloir accueillir autant de monde dans notre pays, les différents pouvoirs jouent sur l’émotionnel en montrant des images d’enfants fuyants des bombes, en passant sur les radios des chansons qui prônent l’accueil des migrants, en nous passant des vidéos du type « si la France n’avait pas accueilli d’immigrés dans son  histoire, il n’y aurait pas autant d’ouvriers, de médecins, d’hommes politiques… ». Comme quoi ces immigrationnistes ne sont même pas capables de faire la différence entre l’immigration d’hier et celle d’aujourd’hui.

Mais derrière ce « devoir d’humanité » se cache un projet pervers et vicieux. Un projet de destruction et de mise en concurrence des peuples et des nations. Un projet de destruction de l’Europe, de son identité et de son histoire.

Déjà pour commencer, les migrants viennent en masse et on peut parler d’invasion migratoire. De plus en plus d’immigrés clandestins franchissent les frontières françaises et européennes sans aucun contrôle. En 2010, les demandes d’asile en France étaient de 52 000. En 2014, elles passent à 65 000 puis à 85 000 en 2016 et enfin à 100 000 en 2017. Au total, entre 2013 et 2017 pour citer la période la plus importante de cette vague migratoire, il y a eu plus de 330 000 demandeurs d’asiles qui se sont installés en France. Car oui, ils ont simplement demandé l’asile et ils n’ont pas encore de réponse mais ils peuvent déjà s’installer en France.

Contrairement à ce que veut nous faire croire la propagande gauchiste, la majorité des migrants actuels ne viennent pas de pays en guerre. En 2015, sur les 30 000 premiers migrants arrivés en France, seulement 1/3 venaient de pays réellement en guerre : Irak, Kosovo, Syrie, Afghanistan… Le reste, la grande majorité, vient du Soudan, de la République Démocratique du Congo, du Bangladesh… ou encore de Chine. Pas de chance, ce ne sont pas des pays en guerre. Un autre argument de gauchiste est que ces migrants sont des hommes, des femmes et des enfants. Sauf qu’il faut vraiment faire exprès pour ne pas voir la réalité en face, dans les reportages ou dans les endroits où les migrants sont accueillis. La majorité des migrants sont des jeunes hommes d’environ 25 ans. Il y a très peu de femmes, très peu d’enfants. Et les fameux « mineurs isolés » que l’on nous montre dans les reportages, qui seraient des migrants adolescents, ressemblent étrangement à des jeunes hommes de 25-30 ans.

Une fois qu’un migrant fait sa demande d’asile, il peut non seulement se rendre en France mais il a aussi droit à des allocations payées par le contribuable, payées par les impôts du petit peuple de France. Ils ont également droit à des centres d’accueils et des logements gratuits, payés aussi en partie par le contribuable. Tous ces droits leurs sont accordés alors qu’ils n’ont pas la nationalité française et qu’ils n’ont jamais cotisé ni jamais rien entrepris pour le pays. Quand des sans-abris et des familles françaises dorment et parfois meurent dans la rue, on ne peut pas se permettre d’accueillir des étrangers qui n’ont rien fait pour la France. Quand il faut aider les SDF, le gouvernement nous dit qu’il n’y a pas assez d’argent mais quand il s’agit d’accueillir des clandestins, là on trouve les fonds nécessaires. Mais attention, les gauchistes humanistes ont un argument : « les SDF refusent nos aides… », « ils préfèrent rester dans la rue… ». Cela montre bien le mépris total qu’ils ont pour les personnes dormant dans la rue. Les SDF disent souvent cela parce qu’ils sont depuis trop longtemps à la rue et donc, si on peut dire, ils s’y habituent. Mais en réalité, ils préféreraient vivre au chaud dans des logements dignes.

Ensuite, la propagande gauchiste veut nous mettre dans la tête que ces demandeurs d’asile viennent pour travailler. Mais ce n’est pas possible, puisque nous n’avons rien à leur offrir. En France, il y a déjà près de 10 millions de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté et 6 millions de chômeurs. Trouver du travail en France est déjà très difficile pour un français alors comment peut-on en donner aux étrangers ? Et les migrants ne peuvent pas travailler dans les emplois « que les français ne veulent pas faire », puisqu’il n’y a pas de travail pour eux. Le seul critère d’embauche d’un immigré sans-papiers est qu’il coûtera moins cher qu’un travailleur français. En effet, les patrons ont besoin de travailleurs immigrés pour payer moins cher leur main d’oeuvre dans la restauration ou dans le bâtiment. Ainsi, ils peuvent faire peser une pression sur les salaires des travailleurs français ou étrangers réguliers, comme les Italiens, les Portugais, les Espagnols… Grâce à l’immigration donc, le patronat et le pouvoir peuvent casser les droits sociaux acquis par les français.

Les pays d’où viennent une bonne partie des migrants actuels sont dirigés par un gouvernement qui impose l’islam et la charia de façon extrêmement radicale. Parfois, le viol n’est pas puni dans leurs pays. En arrivant en France, ils ne connaissent ni la langue, ni les coutumes, ni la culture française et européenne. Donc il ne faut pas être Einstein pour comprendre que ces gens-là sont totalement incompatibles avec notre culture et notre identité, surtout lorsque rien n’est mis en place pour pouvoir les intégrer et les assimiler correctement.

Une autre réalité sur l’immigration qui dérange les gauchistes est le lien entre immigration et délinquance. Il faut vraiment le faire exprès pour ne pas le comprendre. Dans les années 60 et 70, il y a eu de nombreuses arrivées d’immigrés pour le travail. Et c’est sur cette même période que la délinquance et la criminalité explose. D’ailleurs, c’est dans les endroits où on trouve la plus grande proportion d’immigrés et de personnes d’origine immigrées que l’on trouve les plus forts taux de délinquance, en particulier en Seine-Saint-Denis. Le terrorisme a également un lien avec l’immigration. Les auteurs des attentats de Paris du 13 novembre 2015 sont passés par la route des migrants. Abdelhamid Abaaoud, le cerveau de cet attentat abattu le 18 novembre 2015, se vantait dans un magazine de l’Etat Islamique de pouvoir rentrer et sortir d’Europe au nez des autorités à cause de l’absence de contrôles aux frontières des pays de l’Union Européenne. Salah Abdeslam, impliqué également dans cet attentat, était parti à Budapest, en Hongrie, pour aller chercher des recrues qui se cachaient parmi les migrants syriens afin de commettre l’attentat.

Dans certains endroits où les migrants sont accueillis, les explosions de violences sont régulières. A Cologne, le soir du Nouvel An 2016, des viols en série furent commis par des migrants et des réfugiés. D’autre pays sont touchés par ce phénomène, comme en Suède, nouvel Eldorado des gauchistes bobos LGBT avec leurs panneaux « Refugges Welcome », mais les grands médias se taisent, comme toujours. A Calais ou en Grèce par exemple, les migrants s’en prennent aux populations locales, sans aucune raison, cassent les boîtiers d’électricité, jettent des pierres… Et pendant ce temps, des associations leur viennent en aide, avec de la nourriture ou des couvertures. Mais parfois, les migrants refusent la nourriture et la jettent par terre parce qu’elle ne leur convient pas. Si ils étaient réellement mort de faim, ils accepteraient la nourriture qu’on leur donne. Et ne venez pas me sortir l’excuse comme quoi « ils ont trop souffert donc c’est normal qu’ils se méfient… », à un moment, ils sont tout de même capables de passer outre cela et d’accepter la générosité qu’on leur offre. Les Français ne peuvent pas supporter, au nom des « Droits de l’Homme », toute la misère du monde en période de chômage et de crise aggravée.

Ensuite, les bobos gauchistes et les grands intellectuels qui nous demandent d’accueillir massivement les migrants sont de sacrés hypocrites. Déjà, ils le sont lorsqu’ils s’indignent sur les migrants morts dans des accidents de bateau à cause de la mer agitée. Ils devraient prendre conscience que c’est eux qui promeuvent les grands discours d’accueil des migrants, donc ils poussent les migrants à embarquer pour l’Europe. Donc c’est eux qui devraient avoir les morts sur la conscience. Et quand bien même vous leur expliquez que c’est à cause de ce discours de propagande d’accueil massif des migrants que les accidents de bateaux en mer et les noyades continuent, ils persistent à dire qu’il faut accueillir tout le monde. Ils montrent ainsi leur vrai visage d’humanitaire. Une autre hypocrisie de ces donneurs de leçons : ils nous demandent d’accueillir les migrants mais ils ne comptent pas les prendre chez eux. 

Venons-en aux diverses personnalités qui s’engagent pour l’accueil des migrants. La plupart sont de grands hypocrites. Le premier auquel je pense, c’est Bernard Henri-Lévy, qui s’est indigné sur la photo du petit syrien de 3 ans mort sur la plage alors qu’il est le responsable numéro un du chaos Libyen, qu’il a soutenu toute sa vie les interventions militaires américaines en Irak, en Bosnie, au Kosovo, en Libye, en Syrie… Des enfants massacrés, il y en a dans plusieurs autres zones. Des petites filles chrétiennes sont massacrées en Syrie par des agents de Daech, des enfants palestiniens sont assassinés par l’armée israélienne. Cela n’a pas conduit la communauté internationale à dire qu’il fallait créer un Etat Palestinien libre et indépendant, cela ne l’a pas conduit à remettre en cause les interventions agressives de l’Empire américano-sioniste. Donc l’indignation est toujours à géométrie variable. Francis Lalanne s’était également indigné sur cette photo d’enfant syrien mort sur la plage, et il en avait fait une chanson « Ouvrir son coeur »…

Il y a également la classe politique qui participe à cette propagande pro-immigration. A commencer par le Parti Socialiste, qui intervient en Syrie contre le régime de Bachar El Assad et soutien les terroristes. Il n’y qu’à voir lorsque Laurent Fabius, ancien ministre des affaires étrangères, déclarer qu’ « Al-Nosra fait du bon boulot », sachant que c’est la branche armée d’Al Qaida en Syrie. Le PS est clairement donc totalement anti-patriote, avec en plus Christiane Taubira qui a permis aux criminels d’être mieux traités que les victimes. Il est donc drôle d’entendre Fleur Pellerin, ancienne ministre socialiste de la culture, dire que « la grandeur de la France, c’est d’avoir accueilli de grands artistes, des réfugiés anonymes, etc… ». Là, pour eux, elle est belle la France, là ils l’aiment, en nous faisant croire que les migrants actuels seront les artistes français de demain. Francis Huster, sur le plateau de BFMTV, dit la même chose en prétendant que parmi les migrants, « il y a peut-être les futurs Montaigne ». Comment peut-on sortir un aussi gros mensonge, à part en étant un collabo participant à la destruction de la France ? Et comment pourrais-je parler de la classe politique immigrationniste (ou immigra-sioniste) sans évoquer Bernard Kouchner ? En 1992, il se fait filmer en Somalie avec l’association pseudo-humanitaire Médecins Sans Frontières en train de montrer des enfants somaliens mourant de fin en accusant le régime somalien. Et comme par hasard, un an plus tard, la Somalie est victime d’une intervention militaire américaine. Bernard Kouchner a également soutenu l’intervention militaire américaine en Irak en disant que « remplacer un régime dictatorial et assassin par une démocratie, ça ne peut que faire du bien ». Et bien, on a vu le résulat… Kouchner a ensuite appelé à livrer des armes aux rebelles syriens « même si Al-Qaida est présent. On pourrait ensuite parler de Daniel Cohn-Bendit, ce pédophile de Mai 68 qui n’en est pas à sa première contradiction, qui soutien l’accueil des migrants mais appelait au parlement européen à l’intervention militaire en Libye en 2011. Ensuite, je pourrais évoquer Sacha Reingewirtz, dirigeant de l’Union des Etudiants Juifs de France, qui compare l’arrivée actuelle des migrants avec la fuite des juifs de l’Allemagne Nazie, histoire de faire culpabiliser au maximum les français ou encore Raphaël Glucksman, qui soutien l’immigration massive alors que son père André appelait à intervenir en Irak en 2003.

Parmi les personnalités qui soutiennent cette invasion migratoire, beaucoup soutiennent Israël. Mais dans ce pays, les migrants sont insultés par le peuple israélien et Netanyahou, le premier ministre israélien leur propose soit de partir avec une petite aide financière, soit d’aller en prison… Donc cette vérité universelle ne compte pas pour leur cher Israël, ils ne veulent surtout pas détruire cet Etat dominateur et assassin. Mais cette contradiction n’est pas étonnante lorsque l’on voir qu’une ONG israélienne nommée « IsraAid » aide les migrants pour leur traversée en mer et les font déferler sur l’Europe. 

Mais qui organise cette immigration massive ? Et dans quel but ? Et bien, il va falloir remonter dans le temps et connaître quelques dates importantes afin de le comprendre.

Dès 1924, Richard Coudenhove-Kalergi, homme politique juif sioniste autrichien, premier à avoir proposé le projet d’une Europe Unie et considéré comme un des pères fondateurs de l’Europe, déclare dans son livre qui propose l’Europe Unie, la Paneurope : « les races blanches d’Europe devront êtres détruites et remplacées par une race d’eurasiato-négroïdes faciles à contrôler par les élites au pouvoir ». Cela expliquerait pourquoi l’Union Européenne souhaite absolument ouvrir grand ses frontières et affaiblir le pouvoir des Etats membres.

Ensuite, en 1970, Edmond de Rothschild déclare : « le verrou qui doit sauter, à présent, c’est la Nation ». Ce n’est un secret pour personne que les Rothschild dominent et contrôlent le monde. Et le 3 janvier 1973, Georges Pompidou leur a permis d’asseoir leur domination sur la France. Depuis, la France est forcée de leur payer une prétendue dette de 2000 milliards d’euros. Durant les années 1970, il y a une arrivée massive d’immigrés qui peuvent être employés par les patrons car ils coûtent moins cher. Francis Bouygues, en particulier, demandent que de plus en plus d’immigrés soient accueillis et employés en France. En 1973, le premier choc pétrolier arrive et le chômage augmente considérablement. Les immigrés deviennent donc beaucoup moins utiles à l’économie française. Le gouvernement va-t-il entreprendre des mesures de restriction d’accueil d’immigrés et s’occuper des problèmes des français ? Bien sûr que non ! En 1975, Simone Veil parvient à faire légaliser l’avortement en France. Depuis, près de 225 000 femmes se font avorter chaque année en France, ce qui fait jusqu’à aujourd’hui plus de 9 millions de bébés avortés. La natalité a donc fortement chuté, avec d’autres facteurs que la libéralisation de l’avortement. Et en 1976, le gouvernement Giscard promeut le regroupement familial. Ce n’est donc plus une immigration de travail mais une immigration de peuplement. Avant cette loi, les immigrés ne pouvaient rester en France que le temps de leur contrat de travail. Mais avec cette loi, les immigrés peuvent faire venir toute leur famille et s’installer en France définitivement. L’immigration est donc utilisée pour compenser la baisse de la natalité française. Alain Soral a très bien résumé le projet réel du regroupement familial en 2002 dans son ouvrage « Jusqu’où va-t-on descendre ? Abécédaire de la bêtise ambiante » : « Le regroupement familial ne fut pas une naïveté humaniste de grand bourgeois qui plane, mais un projet pervers, dégueulasse : transformer les banlieues rouges, à très forte conscience et solidarité de classe, en banlieues beurs. On ne dira jamais à quel point la maghrébisation, l’africanisation, la tiers-mondisation de la France ont fait baisser vertigineusement le niveau de civisme et de civilité de la population française. A quel point ce recul du niveau de conscience démocratique fut voulu par le patronat et le pouvoir : des voyous et des abrutis plutôt que des ouvriers conscients de leurs droits… et de leurs devoirs. » Avec cette citation, on comprend que l’immigration massive organisée a pour but de mettre en conflit les français et les populations du Tiers-Monde, de créer un chaos social en France afin que le peuple français ne puisse plus se révolter comme il a pu le faire dans le passé.

Ensuite, on passe les années et l’immigration devenant de plus en plus massive en France et en Europe pour montrer que ce projet est en réalité promut en premier par une élite communautaire juive organisée, qui bien entendu ne représente pas l’ensemble des juifs du monde. En 2009, Jacques Attali, membre du Congrès Juif Mondial, agent du Nouvel Ordre Mondial en France et très influent sur la politique française, déclare : « la bourgeoisie juive finance des imams et appelle les juifs de France à contribuer à l’émergence d’un islam bourgeois de France ». En 2012, il est découvert que les leaders du marché de la viande halal en France sont des juifs sionistes, la Ligue de Défense Juive s’en est d’ailleurs réjouit. Ensuite, en 2013, le rabbin David Touitou déclare publiquement : « c’est une bonne nouvelle que l’islam envahisse l’Europe, c’est une excellente nouvelle », et il rajoute que « l’Europe doit tomber ». Comment parler de la communauté juive organisée immigrationniste sans évoquer George Soros. Ce financier américain d’origine juive hongroise est particulièrement connu pour ses spéculations en bourse sur les devises. Il a financé plusieurs révolutions colorées, comme en Géorgie ou au Venezuela, et également les campagnes pro-Union Européenne et pro-Hillary Clinton. Et bien en 2016, Soros a déboursé près de 500 millions de dollars dans l’immigration clandestine pour payer les passeurs et faire déferler sur l’Europe des centaines de milliers de migrants. Il avait d’ailleurs déjà déclaré que la France devait accueillir 400 000 immigrés par an.

Pour en revenir à Jacques Attali, il a déclaré dans l’émission « Les Grandes Gueules » sur RMC le 29 août 2017, que « les villages français retrouveraient une vie si on y recevait les réfugiés. Ils créeraient leurs emplois et des emplois pour les autres. ». Le message est clair. La stratégie de cette immigration massive est un métissage racial forcé de la population française, sous prétexte d’accueillir la diversité. La mixité sociale, la cohabitation entre des gens de différents couleurs ou religions est acceptable. Mais quand à Paris, vous voyez un quartier exclusivement peuplé de personnes d’origine africaine et des commerces africaisn, que le quartier d’à côté est exclusivement rempli de commerces musulmans, de boucheries halal, avec des personnes voilées et en djellaba, et que lorsque vous prenez le métro vous cherchez les personnes blanches, j’appelle ça du communautarisme et un métissage racial, comme je l’ai déjà dit. Tout cela est une stratégie de destruction de l’identité française, un grand remplacement et un métissage de la population afin de satisfaire des standard de consommation pour le Nouvel Ordre Mondial. Lorsqu’il était président de la République, Nicolas Sarkozy a déclaré lui-même qu’il fallait « relever le défi du métissage. Ce n’est pas un choix, c’est une obligation. » La démographie française chutant considérablement, les migrants prennent peu à peu notre place. En 2016, le solde positif des naissances et des décès français était inférieur au solde migratoire : environ 100 000 français de plus pour 250 000 immigrés installés en France. C’est bien la preuve qu’il y a un changement de population, mais pour avoir déclaré cela, Nicolas Dupont-Aignan a été visé par une plainte pour « incitation à la haine raciale ».

Mais quelles mesures doit-on prendre afin de faire cesser ce projet pervers et rétablir la paix entre les peuples ?

Tout d’abord, il faut que la France sorte de l’Union Européenne et de l’Espace Schengen. Il faut également interdire les lobbys qui corrompt nos dirigeants et favorisent cette politique d’immigration massive. On retrouverait ainsi la maîtrise de nos frontières. Ensuite, il faut s’affranchir de la domination des Rothschild en interdisant leurs banques, comme le fait actuellement la Hongrie, et en abrogeant la loi du 3 janvier 1973. Concernant les immigrés, il faut expulser tous les clandestins, tous les sans-papiers, les délinquants étrangers (avec le rétablissement de double peine abrogée par Sarkozy) et ceux qui ne veulent pas s’intégrer ni s’assimiler aux valeurs françaises. Il faut un enseignement et un système d’éducation plus stricte des valeurs et de la culture française. Il faut réduire fortement l’immigration légale,et ne plus tolérer l’immigration clandestine, qui doit être amenée à zéro. Il faut interdire l’immigration extra-européenne. D’un autre côté, il faut que les puissances occidentales cessent les guerres agressives illégales qui détruisent les peuples et cessent de soutenir des dictateurs corrompus en Afrique. Il faut mettre fin au Franc CFA et laisser l’Afrique se développer et profiter de ses ressources, en faisant du co-développement avec elle. Les Français doivent être prioritaires sur le logement, les aides sociales et le travail. Les traîtres à la nation responsables de cette stratégie d’immigration massive doivent payer un jour ou l’autre. Je ne parle pas des simples militants d’en bas bien évidemment, ni des associations. Mais je parle des politiques hauts placés qui nous ont vendu cette propagande pro-immigration et qui sont directement responsables de la destruction de la France et du peuple français : Jacques Attali, François Hollande, Manuel Valls, Nicolas Sarkozy, Julien Dray… Ils ont commis un crime de haute trahison et devraient être jetés en prison, au bagne !

Une vidéo du Youtubeur Mâle Pensant sur les migrants, qui m’a beaucoup inspirée pour cet article. Ce Youtubeur a de l’avenir, il est très intéressant :

Image de prévisualisation YouTube

Une autre vidéo de ce youtubeur qui montre le lien entre immigration et délinquance et les mensonges gauchistes divers :

Image de prévisualisation YouTube

Une analyse excellente d’Alain Soral, qui démontre l’hypocrisie des personnalités pro-immigration et la réalité du projet immigrationniste :

Image de prévisualisation YouTube

Alain Soral démontre comment des personnes de couleurs et de religions différentes devraient cohabiter sans communautarisme :

Image de prévisualisation YouTube

Alain Escada, président de l’association et parti politique catholique traditionaliste Civitas, rappelle des faits historiques importants concernant l’immigration :

Image de prévisualisation YouTube 

Une belle preuve que les migrants sont mieux logés que les SDF, même si certains migrants sont à la rue en France :

Image de prévisualisation YouTube

L’immigration profite au patronat et cause du tord aux ouvriers :

Image de prévisualisation YouTube

L’ONG israélienne IsraAid qui aide les clandestins à rentrer en Europe :

Image de prévisualisation YouTube

Une femme courageuse dénonce la réalité de l’immigration en Suède passée sous silence dans les médias :

Image de prévisualisation YouTube

Le vrai visage des militants pro-immigration :

Image de prévisualisation YouTube

Le gauchisme se heurte à la réalité du vrai visage des migrants :

Image de prévisualisation YouTube

Jacques Attali explique sa stratégie de remplacer les français dans les villages par les réfugiés :

Image de prévisualisation YouTube

Nicolas Sarkozy veut imposer le métissage aux français :

Image de prévisualisation YouTube

2 Réponses à “L’immigration massive : l’instrument d’un chaos social programmé”

  1. medmor dit :

    Bonjour. Tout ce que vous dites tient la route mais quand les forces obscures sont les plus fortes vous n’avez aucune chance de voir un quelconque changement . voilà mon ami deversez vos inquiétudes en écrivant .peut être que ça vous evitera de sombrer dans la xénophobie.

    • lecitoyenlucide dit :

      Bonjour, je ne suis pas dans la xénophobie. A aucun moment je n’ai déversé de la haine envers les immigrés. Je dis simplement qu’il faut que chacun puisse vivre chez soi décemment en défendant ses traditions et son identité. C’est ce qui fait la différence et la richesse du monde. Je sais bien que les « forces obscures », comme vous dites, ont énormément de pouvoir et réduisent de plus en plus le peuple en esclavage. Le nouvel ordre mondial est en marche, la fin des nations, la fin des différences, la fin de l’humanité approche. Il faudrait un grand changement pour arrêter tout ça. Avec le Brexit, les élections italiennes et ce que fait la Hongrie, je me dis que les mentalités commencent à changer, les esprits se réveillent, donc l’espoir est toujours là. Avec mon blog, j’essaye d’informer et d’alerter sur ce qui me semble important.Je ne suis pas un magicien donc je fais ce qui est en mon pouvoir pour essayer d’éveiller les consciences.

Répondre à lecitoyenlucide

Lesmembrollaisunis |
Dictaturedupeuple |
Lesecologistesdutrefle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Collection - la dernière vu...
| Horsecough44
| Barondeberry